Nouveautés

Voici le «Guide des grades des monnaies du Canada» édité par l'Association des numismates et des philatélistes de Boucherville inc. Auteur : André Langlois


Nos revues
Lisez nos nouvelles revues gratuites sur la philatélie et la numismatique



Prenez votre
abonnement
pour 5 ans

55$

Notre mémoire collective

Consultez
les archives
de nos Bulletins

Ne manquez pas
une rencontre

Inscrivez-vous
à notre liste
d'invitation

Encan
de timbres
le samedi
aux salons

Procurez-vous le nouveau livre
de l'Association

sur les grades des monnaies du Canada

Collectionnez les 4 jetons de commerce en bois 2016

Février

AvrilOctobreDécembre
















Articles - Monnaies
Textes publiés dans le Bulletin de liaison de l'association concernant la collection de la monnaie et la numismatique
2002-02-01
Constantin I


Léonard Côté

De tous les temps, de toutes les époques, il y a des hommes qui naissent et laissent une trace impérissable. Ceux-ci, une fois disparus, continuent à vivre grâce à leurs réalisations. Bien souvent ces êtres sont des inventeurs, des découvreurs ou des grands penseurs. Peu d’hommes laissent ce genre d’héritage à l’humanité. On peut affirmer, sans équivoque, qu’un empereur romain fait partie de ce club sélect. Il s’agit  de Constantin I, empereur  de 307-337. C’est, à mon avis, l’un des plus grands.

Constantin (Flavius Valerius Aurelius Claudius Constantinus) est né à Naïsse en 272 [possiblement en 285]. Il était le fils ainé de Constance Chlore et d’Hélène ( plus tard Sainte Hélène). Son père, officier des armées romaines deviendra plus tard empereur. Constantin grandit dans les camps militaires et servit sous Dioclétien. C’est à l’âge de 21 ans [?] qu’il sera élevé au rang de César. C’est à la mort de son père en 306, qu’il fut proclamé Auguste par ses légions. Après avoir vaincu Maxence sur le pont de Milvius, il devint le seul maître de l’empire.
Aureus de Maximien
Représentant le dieu Mars

Jusqu’ici, on pourrait affirmer que Constantin I fut un empereur comme les autres. Né pour régner, il était rusé. Les allégeances qu’il fit avec Maximien (qu’il forçat à se suicider)  et Licinius (plus tard exécuté) sont des exemples qui illustrent ses desseins futurs. Pour gravir les échelons, il suivit les mêmes chemins tortueux que ses  prédécesseurs. Toutefois, une chose inusité l’incitera  à suivre une autre voie, à laquelle il n’était pas destiné. Cette nouvelle orientation  fera de lui un des personnages les plus respectés de toute l’histoire de Rome et de l’humanité.
AE Follis de Licinius I
Représentation de Jupiter

Du temps  de Constantin, le christianisme est de plus en plus toléré grâce à l’édit de Galère promulgué en 311. À cette époque, la “ contamination ” chrétienne s’étend à toutes les classes de la société. A l’origine, Constantin n’était pas chrétien. Toutefois, avant la bataille contre Maxence, Constantin eût une vision de la croix avec la devise “ En toutô nika ” ou “ Triomphe par ceci ”. Ayant fait inscrire cette devise sur les  boucliers de ses légionnaires, il y vit sa victoire comme une intervention de Dieu.  Peu de temps après, il se convertit.

Ce  fût  le tournant de sa vie. En 313 le christianisme reçoit la reconnaissance officielle dans tout l’empire romain : il s’agit de l’édit de Milan qui assure la liberté des cultes. La secte des chrétiens était donc sortie de ses catacombes. Il jeta les bases du Vatican et de l’église Ste-Sophie de Constantinople, la nouvelle capitale de l’empire. Au concile de Nicée, il rejeta l’arianisme et fut l’un des grands supporteurs  du dogme de la trinité. Il fit ériger les toutes premières statues chrétiennes. Constantin se jugeait supérieur au pape de l’époque. De plus en 321, un édit impérial fait du dimanche un congé férié. Ayant été le défenseur de la foi chrétienne, il mérite sans équivoque le titre de “ Grand ”. C’est à Constantin I que l’on doit l’expansion de la religion judéo-chrétienne à la grandeur de l’Europe.
AE de Constantin I
Hôtel et globe

En 326, sa mère Hélène, l’ex-concubine de Constance Chrore, se convertira également au christianisme lors d’un voyage à Jérusalem. On lui doit l’invention de la Sainte-Croix. Tout était désormais en place pour l’expansion de la foi chrétienne. La religion catholique romaine était née. Sous Constantin le Grand, les différents dieux auront de moins en moins leur place sur les monnaies romaines. Seules les personni-fications auront droit de cité. C’est également à son époque que le folis disparaîtra comme unité de monnaie. Le solidus fait son apparition pour la première fois et est frappé à Trèves en 310. Autre temps, autres mœurs!
AE3 de Hélène
La Sécurité debout tenant une branche

On peut dire que le règne de Constantin I marque une rupture avec l’ancienne Rome. Avec celui-ci, tout bascule. Les diverses religions disparaîtront graduellement au profit du christianisme. La Rome de jadis n’existe plus.  La survie de la religion chrétienne est due à Constantin. Notre façon de voir  ou de penser est liée à la vision de ce grand empereur. C’est le personnage qui a le plus marqué notre façon de vivre. La secte chrétienne n’aurait pu survivre éternellement en tant qu’entité semi-légale et nous aurions probablement prié dans un autre culte, sans connaître le visage du christianisme.

Constantin le Grand demeura jusqu’à la fin de ses jours marqué par cette foi qui l’animait. Dans les derniers jours de sa vie, il sera baptisé. Peu avant de mourir, il se proclama le 13ième apôtre. Selon la légende, il se fit enterrer avec 12 tombeaux vides. Il faut également citer qu’il consacra une grande partie  de sa fortune pour la construction de plusieurs basiliques chrétiennes.
AE3 de Constantin I
Montant au ciel en quadriga

Ainsi comme l’histoire le démontre, ce  “ mal chrétien ”, tant décrié par ses prédécesseurs, allait grâce à Constantin I et ses fils être répandu aux quatre coins de l’empire.

Dans le prochain numéro, nous serons dans la période de Pâques. Pour cette occasion, nous partirons à la découverte du fameux “ Denier de Judas ”.

Entre temps, si vous avez des questions ou des commentaires n’hésitez pas à communiquer avec moi.


        Léonard Côté

        d.l@sympatico.ca
: .... 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 .... :


Session
courriel :
Mot de passe :
Mot de passe oublié
Inscrivez-vous
C'est gratuit. Inscrivez-vous pour recevoir des invitations par courriel.
Encore mieux : devenez membre.
À venir...

8 et 9 décembre 2018  - Salon Timbres et MonnaiesMC samedi et dimanche à ...


26 et 27 janvier 2019  - Salon Timbres et MonnaiesMC samedi et dimanche à l'Voir la liste complète

Cartes routières
Cliquez sur l'image pour accéder aux cartes routières.
Plan de salle
Consultez le plan de la salle de l'école secondaire De Mortagne avec la liste des participants
Voir le plan

©2018 Association des numismates et des philatélistes de Boucherville inc.
Flag Counter