Nouveautés

Voici le «Guide des grades des monnaies du Canada» édité par l'Association des numismates et des philatélistes de Boucherville inc. Auteur : André Langlois


Nos revues
Lisez nos nouvelles revues gratuites sur la philatélie et la numismatique



Prenez votre
abonnement
pour 5 ans

55$

Notre mémoire collective

Consultez
les archives
de nos Bulletins

Ne manquez pas
une rencontre

Inscrivez-vous
à notre liste
d'invitation

Encan
de timbres
le samedi
aux salons

Procurez-vous le nouveau livre
de l'Association

sur les grades des monnaies du Canada

Collectionnez les 4 jetons de commerce en bois 2016

Février

AvrilOctobreDécembre
















Articles - Timbres
Textes publiés dans le Bulletin de liaison de l'association concernant la collection des timbres et la philatélie
1998-08-01
La Namibie

Claude Bélanger

Le hasard fait souvent les choses de façon bizarre. C'est mon intérêt pour les timbres des Nouvelles Républiques de la zone russe qui m'a amené à m'intéresser aux timbres de la Namibie!
En effet, j'ai très tôt appris, à mes dépens, que la poste de la zone russe n'est pas très fiable. Plusieurs des paiements que je faisais à mes fournisseurs disparaissaient en cours de route, malgré tous mes efforts pour bien cacher les sommes d'argent que j'expédiais et le fait que toutes mes lettres étaient envoyées par courrier recommandé. J'en suis donc venu à la conclusion qu'il est sûrement faux que "l'argent n'a pas d'odeur" puisque les postiers russes semblaient être capable de flairer toutes mes lettres qui contenaient de l'argent et de me voler! La seule façon de payer mes fournisseurs de façon relativement sécuritaire était de leur envoyer des timbres en échange.

Echanger des timbres dans la zone russe n'est pas une mince tâche. D'abord, ils ne sont pas intéressés aux timbres du Canada. De façon générale, ils ne s'intéressent pas aux collections traditionnelles par pays. Ils ne veulent que des séries thématiques, toujours en séries complètes. N'allez surtout pas leur proposer des timbres oblitérés! Il faut donc des timbres thématiques neufs et récents. Les seules thématiques qui sont prisées en Russie sont la flore et la faune (surtout les oiseaux et les timbres de la World Wildlife Federation), le soccer, les peintures et les champignons. Oubliez tout le reste! Il faut aussi que ces séries proviennent de pays obscurs, d'îles exotiques du Commonwealth, perdues dans quelque océan (l'un de mes correspondants a été très impressionné quand je lui ai envoyé une belle série sur la faune de South Sandwich - combien de mes lecteurs pourraient trouver cette île sur une carte en moins de deux minutes?!?). Ils ne sont pas intéressés aux timbres de l'Amérique du Nord, de l'Europe et des pays de l'Asie que nous prisons tant dans notre pays; tous ces timbres sont soit facilement disponibles dans leur pays, ou encore, ce qui est pire, dédaignés. Autre élément de cette difficile équation : ils n'ont pas beaucoup d'argent à investir dans leur passe-temps et le maximum qu'ils acceptent de consacrer à une série est rarement de plus de $4.00; comme les séries thématiques sont souvent des séries fleuves, vous voyez tout de suite le problème. J'oubliais qu'il faut fournir tous ces timbres à la valeur nominale même si on a, inévitablement, des frais de poste, de manutention et, bien sûr, l'inévitable TPS et sa soeur mal aimée la TVQ! N'allez surtout pas essayer de leur expliquer toutes ces tracasseries administratives! Il faut donc essayer de leur trouver des petites séries thématiques qui ne coûtent pas cher. C'est ainsi que j'en suis arrivé aux timbres de la Namibie.

Mes lecteurs trouveront peut-être intéressant le fait qu'alors que nous montrons de plus en plus d'intérêt pour la Chine et les Nouvelles Républiques, les collectionneurs de ces régions, et particulièrement les Chinois, reluquent de plus en plus vers nos anciens timbres gravés et vers l'Afrique. Certains des pays d'Afrique les intéressent beaucoup. Ils ne sont pas passionnés par ceux qui ont remis la gestion de leur administration postale à des Agences américaines (tel l'Intergovernmental Stamp Agency) et qui ont détruit leur crédibilité par une surcharge d'émissions à haute valeur nominale, à fort tirage et sur des thèmes qui n'ont rien à voir avec le pays qui, supposément, met son nom sur le timbre. Quand un pays d'Afrique émet un timbre Elvis Presley, je ne suis pas impressionné; ni les Russes et les Chinois! Ils sont plutôt attirés vers les petits pays sérieux qui ont gardé le contrôle sur leur système postal, qui ont une politique d'émission de timbres qui est conservatrice par le nombre d'émission, par le tirage (émissions d'au plus 50,000 à 100,000), et par les thèmes exploités. Ils pensent que les belles séries de ces pays vont augmenter de valeur dans le futur; ils ont sûrement raison. De bons exemples sont l'Eritrée, l'Ethiopie, le Sénégal, la Zambie, l'Afrique du Sud et la Namibie. Il y en a d'autres, mais là n'est pas la question. J'ai donc été amené à m'intéresser aux timbres de la Namibie.

La Namibie, que les philatélistes connaissent sous l'ancien nom de South West Africa, fut une colonie allemande jusqu'à la fin de la Première Guerre Mondiale. Elle fut alors mise sous l'administration de l'Afrique du Sud. Elle a donc subi les affres du régime d'apartheid de Prétoria et en a souffert jusqu'à son indépendance en 1990. On a là, me semble-t-il, une première raison de collectionner les timbres de ce pays : non seulement nous plongent-ils au coeur d'une grande question qui a agité notre époque, mais, parce que l'indépendance est si récente, il est possible de se constituer une collection complète de ce pays? Ce facteur est non négligeable pour plusieurs collectionneurs.

La Namibie est un pays d'environ 1,500,000 habitants, la plupart chrétiens de race noire; ils vivent dans une aire géographique légèrement inférieure en superficie à la Colombie Britannique. C'est donc, à l'échelle mondiale, un assez grand pays. C'est une contrée désertique, à hauts plateaux, bordée à l'ouest par l'Atlantique, au nord par l'Angola, au sud par l'Afrique du Sud et à l'est par la Zambie, le Zimbabwe et Botswana. Son économie est en pleine expansion mais reste encore axée sur le secteur primaire, principalement l'agriculture et les mines (uranium et diamants). Son produit national brut, per capita, est de $2,500 par année, ce qui est nettement supérieur à la moyenne du continent africain. C'est une terre qui, grâce à ses richesses naturelles et à la proximité de l'Afrique du Sud, pays le plus développé du continent noir, a des perspectives économiques d'avenir qui sont excellentes. On a là une deuxième raison pour collectionner ses timbres : à mesure que le niveau de vie de sa population s'amélirera, ses habitants, qui auront de plus en plus de capital disponible, se tourneront vers ses timbres et feront augmenter de plus en plus la valeur de ces émissions. C'est ce qui est en train de se passer en Chine et dans les Nouvelles Républiques.

La troisième raison de collectionner les timbres de la Namibie est qu'ils sont d'une rare beauté. Je reproduis, en annexe à cet article, une sélection représentative des émissions de la Namibie depuis 1990. Ces images, en noir et blanc, ne rendent pas justice aux riches coloris des timbres de ce pays. Ils sont bien facturés, avec une touche d'exotisme, sans jamais tomber dans l'excès. En regardant l'ensemble des émissions depuis l'indépendance, je n'en trouve pas une qui soit laide. Peut-on dire la même chose des timbres de plusieurs autres pays?
Un dernier avantage de la Namibie est qu'elle a une politique d'émissions très conservatrice. J'avais déjà bonne opinion de ce pays mais, en visitant leur site Internet qui est très bien fait www.nampost.com.na/catalogue.html j'y ai trouvé des énoncés de politiques qui confirment ce que mon analyse m'avait déjà dévoilé auparavant. La Namibie a, comme plusieurs pays, dont le Canada, un comité de sélection pour ses timbres. Celui-ci a pour mission spécifique de refléter philatéliquement la culture, l'histoire, l'environnement et l'économie de leur pays. Ils ont conscience que les timbres font "partie intégrante de la vie des gens de leur pays" et qu'ils doivent projeter une image juste de la situation. Ils veulent contribuer de façon positive à la philatélie, particulièrement auprès des jeunes. Ils se refusent à exploiter les collectionneurs. Tous ces points sont soulevés dans leur énoncé de politiques que l'on trouve sur leur site internet. La réalité des images qui sont présentées ci-contre montre à l'évidence qu'ils sont sérieux. Leur politique d'émissions le confirme (voir encadré).

Je n'ai pas les statistiques pour 1997-1998 mais cette politique conservatrice d'émissions a bien continué. Quant on pense que presque toutes ces séries coûtent environ $2.75-$3.25 (en partie à cause du bas taux de leur monnaie nationale qui suit le cours du Rand sud-africain), on imagine facilement pourquoi il est si attirant de collectionner les timbres de ce pays.
Je vous encourage donc à élargir vos horizons et à explorer des sentiers non battus. La collection des timbres de la Namibie vous donnera beaucoup de plaisir et, peut-être, éventuellement, des gains intéressants.


Timbres émis par la Namibie entre 1990-1996
Année Timbres émis
1990 15 timbres + 1 S/S
1991 31 timbres
1992 20 timbres + 2 S/S
1993 29 timbres + 1S/S
1994 20 timbres + 1 S/S
1995 18 timbres + 2 S/S
1996 22 timbres + 1 S/S
(on doit aussi ajouter cinq très beaux carnets pour la période 1990-1998; le dernier en date, sorti en été 1998, est un superbe carnet montrant des hiboux).
: .... 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 .... :


Session
courriel :
Mot de passe :
Mot de passe oublié
Inscrivez-vous
C'est gratuit. Inscrivez-vous pour recevoir des invitations par courriel.
Encore mieux : devenez membre.
À venir...

24 mars 2019 - Rencontre des collectionneurs à l'École secondaire de Mortagne ...


27 et 28 avril 2019  - Salon Timbres et MonnaiesMC samedi et dimanche à l'Voir la liste complète

Cartes routières
Cliquez sur l'image pour accéder aux cartes routières.
Plan de salle
Consultez le plan de la salle de l'école secondaire De Mortagne avec la liste des participants
Voir le plan

©2019 Association des numismates et des philatélistes de Boucherville inc.
Flag Counter