Nouveautés

Voici le «Guide des grades des monnaies du Canada» édité par l'Association des numismates et des philatélistes de Boucherville inc. Auteur : André Langlois


Nos revues
Lisez nos nouvelles revues gratuites sur la philatélie et la numismatique



Prenez votre
abonnement
pour 5 ans

55$

Notre mémoire collective

Consultez
les archives
de nos Bulletins

Ne manquez pas
une rencontre

Inscrivez-vous
à notre liste
d'invitation

Encan
de timbres
le samedi
aux salons

Procurez-vous le nouveau livre
de l'Association

sur les grades des monnaies du Canada

Collectionnez les 4 jetons de commerce en bois 2016

Février

AvrilOctobreDécembre
















Articles - Timbres
Textes publiés dans le Bulletin de liaison de l'association concernant la collection des timbres et la philatélie
1998-09-01
Le blocus de la Lithuanie

Claude Bélanger

Depuis la fin de la Deuxième Guerre Mondiale, aucun événement n'a marqué notre époque de façon si forte que la chute du communisme avec ses résultantes : la fin de la Guerre froide et le démembrement de l'ancienne Union Soviétique suivie de près par l'établissement de 15 Nouvelles Républiques indépendantes sur les cendres de l'ancien empire.

Ces événements, d'abord centrés sur l'ancienne Union Soviétique, allaient se réverbérer en d'autres lieux et influencer fortement la chute de la Tchécoslovaquie et de la Yougoslavie. Tous ces événements politiques eurent des répercussions postales notables et intéressantes. Cet article ne vise pas à examiner toutes ces répercussions; nous avons l'intention de le faire dans une série d'articles ultérieurs. Aujourd'hui, nous voulons en examiner l'effet le plus spectaculaire: la vignette du blocus de la Lituanie.
La Lituanie est un des trois pays baltes. Géographiquement, elle est située le long de la mer Baltique et en partie coincée entre la Lettonie, le Belarus, la Pologne et la partie russe du Kaliningrad. C'est un petit pays (un peu plus petit que le Nouveau Brunswick) avec une population légèrement inférieure à 4,000,000 d'habitants. La Lituanie a deux caractéristiques importantes qui lui permettent de se distinguer de ses voisins : elle a un passé chevronné, ayant constitué au Moyen Age un État important et dominant dans l'Est européen, et une population à vaste majorité (90%) Catholique romaine dans un univers dominé par les Slaves de religion Orthodoxe. Notons que, jusqu'aux malheureux événements de la Deuxième Guerre Mondiale, la Lituanie comptait aussi une forte proportion de Juifs qui participaient pleinement à l'essor de la nation et contribuaient à donner à la Lituanie une culture vibrante et une fierté nationale sans pareilles dans l'Est européen.

Rare utilisation postale de la vignette du Fonds du Blocus de la Lituanie. Lettre postée à Kaunas, Lituanie, le 19.02.91 arrivée à Vyborg (URSS) le 04.03.91

On ne sera donc pas étonné que la Lituanie ait pris la tête du mouvement autonomiste de toutes les républiques soviétique. En effet, le 11 mars 1990, par une décision unanime du Soviet Suprème de la Lituanie, elle déclara son indépendance. Malgré la bonne réputation dont il jouit encore en Occident, le gouvernement soviétique, dirigé par Mikhail Gorbachev, décida de s'opposer fermement à l'indépendance de la Lituanie. Deux mesures principales furent prises, dont l'une allait avoir des répercussions postales : d'abord des contingents importants de troupes soviétiques furent envoyés en Lituanie, ce qui amena des émeutes et causa la mort de plusieurs patriotes lituaniens; en même temps, l'Etat soviétique tenta d'étrangler économiquement la nouvelle nation en déclarant un blocus officiel et, espérait-il, efficace des frontières de la Lituanie. Depuis 1940, et principalement à l'époque de la Guerre froide, tout le commerce d'exportation et d'importation de la Lituanie se faisait avec l'Europe de l'Est et particulièrement avec les autres républiques de l'Union Soviétique. Gorbachev espérait donc dompter la nouvelle république en mettant fin à tout son commerce extérieur. Son arme la plus efficace fut sûrement d'établir un blocus d'exportation du pétrole et du gaz naturel vers la Lituanie. Rappelons que la Lituanie dépendait entièrement pour ses sources d'énergie du reste de l'Union Soviétique.

Cependant, Gorbachev avait bien mal évalué la situation. L'exemple de la Lituanie allait bientôt être suivi par plusieurs autres républiques, affaiblissant ainsi la position de force du gouvernement soviétique. Surtout, la tentative d'étrangler leur nation précipita, en Lituanie, un vaste mouvement de patriotisme et unifia la nation comme elle ne l'avait pas été depuis longtemps. Encore aujourd'hui, mes correspondants lituaniens sont remplis de fierté par l'ampleur et la dignité de l'oppo-sition de leur petite nation au géant russe.

Pour contrer les effets pervers du blocus, et particulièrement pour obtenir des fonds pour acheter, à prix fort, en Occident, du pétrole et du gaz naturel, le gouvernement lituanien lança une vaste campagne patriotique pour amasser les fonds nécessaires et, ainsi, briser l'étau du blocus. Des sommes considérables, étant donné la situation économique précaire, furent amassées et déposées dans ce qu'on a appelé "le Fonds du Blocus". On raconte que la générosité de Lituaniens fut sans bornes : les comptes bancaires furent vidés, l'argenterie et les bijoux volontairement donnés à l'Etat, les camionneurs donnèrent gratuitement de leur temps pour transporter du pétrole de l'Ouest; tout fut mis en oeuvre pour desserrer l'étau soviétique. On sait quel succès ils eurent éventuellement.

L'une des mesures accessoires fut prise par le nouveau Ministère des Postes de la Lituanie. Je rappelle que les timbres servent non seulement un usage utilitaire pour payer le service postal mais qu'ils sont, aussi, un instrument puissant d'affirmation de souveraineté nationale, aux mêmes titres que la monnaie et le drapeau. Tout pays qui s'honore émet ses propres timbres et ceux-ci reflètent les symboles d'unité et d'affirmation nationaux (drapeau, parlement, héros historiques, armoiries etc.). La Lituanie allait donc émettre deux séries de timbres en 1990 et 13 autres séries en 1991 (on n'en retrouve presque pas de traces dans le Scott).

L'émission la plus spectaculaire a cependant été celle d'une vignette de 50K dont on retrouve ci-contre l'illustration. Elle n'avait aucune valeur postale; mais vendue, par les bureaux de poste, on espérait que la population l'achèterait et l'apposerait sur son courrier. Les sommes ainsi ramassées seraient versées au fonds du blocus; la vignette était très claire à ce sujet puisqu'on y avait inscrit "Blokados Fondui". Alternativement, on pouvait acheter, avec légère surprime, un pli commémoratif (voir l'illustration annexée à l'article), daté du 17 mai 1990, et sur lequel se trouvait aussi le symbole national de l'ange lituanien. Rappelons que 50 kopecks valaient, au cours officiel de l'époque, environ $1.00 US. C'était, semble-t-il, une somme considérable à donner pour une population à faible revenu, et ceux qui acceptaient d'acheter la vignette ou le pli commémoratif faisaient donc à l'État une contribution importante.

Le Ministère des Postes n'eut pas tout le succès qu'il avait espéré; bien sûr, on vendit une certaine quantité (indéterminée) de vignettes et de plis commémoratifs mais loin de la quantité qu'on avait anticipée originellement. Il y a à cela deux raisons principales : la plupart des Lituaniens ont considéré la contribution de 50K comme étant dérisoire, préférant faire une contribution au fonds du blocus qui soit plus considérable, visible et directe, en argent ou en bijoux. Par contre, si on achetait la vignette du fonds du blocus, on était supposé de la mettre sur une enveloppe à côté du timbre officiel. Or, une lettre de 20g, envoyée par courrier de première classe, ne coûtait à l'époque que 5k. On demandait donc à la population, en collant la vignette à leurs plis, de faire une contribution qui équivalait à dix fois la valeur du tarif postal ordinaire. C'est comme si on demandait aux Canadiens, après avoir mis un timbre de $0.45 sur leur lettre, d'aussi mettre, volontairement, une vignette qui leur coûterat $ 4.50!!! Je doute que beaucoup le feraient, d'autant plus qu'une lettre est habituellement envoyée à quelqu'un d'autre et qu'elle ne nous revient pas...
Vignette du Fonds du Blocus de la Lituanie sur plis philatélique daté du 26 mai 1990|0|Vignette du Fonds du Blocus de la Lituanie sur plis philatélique daté du 26 mai 1990

Les vignettes du fond du blocus, déjà peu communes comme timbre et sur plis philatéliques, sont d'une extrême rareté utilisées postalement à l'époque de l'indépendance. On en trouvera une copie illustrée en annexe de cet article. Comment rares sont-elles? J'ai plusieurs correspondants et fournisseurs en Lituanie, dans les pays baltes et dans toute la zone russe. Je recherche ces plis pour fournir des clients depuis le début de 1993; j'offre des bons prix qui sont intéressants; je mentionne constamment à mes fournisseurs de m'en trouver. Malgré cela, et à force de patience, je n'ai trouvé que sept plis postalement utilisés en cinq ans d'efforts. Inutile de préciser qu'ils ont de la valeur et qu'ils constituent un témoignage éloquent de l'histoire récente de la Lituanie. J'ai une autre preuve pour démontrer la rareté de ces plis. Elle m'a été fournie par Richard Gratton, ancien président de la Fédération de la Philatélie du Québec. Je l'ai rencontré en 1993 à l'exposition annuelle du Club philatélique balte deMontréal. Chaque année le club me fait l'honneur d'être le seul marchand qu'ils invitent à leur exposition. En 1993, lors d'une discussion avec Gratton, je lui ai parlé du fonds du blocus de la Lituanie. Il n'en avait jamais entendu parler, ce qui est normal. Cette histoire l'intéressa vivement et il m'affirma être le possesseur de la majeure partie du courrier adressé au Père Noël et acheminé chaque année vers Montréal. Or, apparemment, en 1990-1992, un journal de Lituanie avait fait grosse publicité à ce service postal canadien et inséré un coupon dans son édition invitant les enfants lituaniens à envoyer une lettre au Père Noël qui habite, comme tout le monde le sait, au Pôle Nord qui se trouve au Canada! Gratton m'affirma que le service postal de Montréal avait reçu entre 20,000 à 30,000 lettres de Lituanie et qu'il en était le récipiendaire! Après vérification de l'ensemble de ce courrier, il n'en trouva aucune portant la vignette du fonds du blocus...

Un dernier point d'intérêt, au sujet de la vignette du blocus, est qu'il en existe deux types : l'un des types est sur papier à fluorescence nulle, tandis que l'autre est sur papier très blanc, à haute fluorescence. Le papier à haute fluorescence est de source allemande (ou polonaise) et constituerait l'édition originale. Cette commande, en provenance de l'Occident, aurait été saisie par les douaniers russes à la frontière de la Lituanie et devait être, soi-disant, détruite... Quant on connaît le système russe, on ne s'étonne pas que ces vignettes aient, malgré tout, retrouvées le chemin du Ministère des Postes (ou des particuliers) moyennant une rançon pour dédommager les braves douaniers russes! Les vignettes à basse fluorescence proviendraient d'une réimpression, commandée en Lituanie même, lorsque l'édition originale fut saisie à la frontière.

Les vignettes du fonds du blocus de la Lituanie sont donc des témoins éloquents de l'histoire postale mouvementée de la zone des Nouvelles Républiques à l'époque des grands événements du début des années quatre-vingt-dix. Elles démontrent, encore une fois, que notre passion n'est pas divorcée des réalités, des aspirations et des conflits qui agitent nos sociétés. Au contraire, la philatélie reflète très bien l'histoire, la géographie, la culture, les caractéristiques géopolitiques et l'économie d'un pays. L'exemple de la vignette du fonds du blocus en est un exemple frappant. La philatélie n'est pas seulement un passe-temps mais elle ouvre tout un univers de connaissances qui nous enrichit intellectuellement.
: .... 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 .... :


Session
courriel :
Mot de passe :
Mot de passe oublié
Inscrivez-vous
C'est gratuit. Inscrivez-vous pour recevoir des invitations par courriel.
Encore mieux : devenez membre.
À venir...

24 mars 2019 - Rencontre des collectionneurs à l'École secondaire de Mortagne ...


27 et 28 avril 2019  - Salon Timbres et MonnaiesMC samedi et dimanche à l'Voir la liste complète

Cartes routières
Cliquez sur l'image pour accéder aux cartes routières.
Plan de salle
Consultez le plan de la salle de l'école secondaire De Mortagne avec la liste des participants
Voir le plan

©2019 Association des numismates et des philatélistes de Boucherville inc.
Flag Counter