Nouveautés

Voici le «Guide des grades des monnaies du Canada» édité par l'Association des numismates et des philatélistes de Boucherville inc. Auteur : André Langlois


Nos revues
Lisez nos nouvelles revues gratuites sur la philatélie et la numismatique



Prenez votre
abonnement
pour 5 ans

55$

Notre mémoire collective

Consultez
les archives
de nos Bulletins

Ne manquez pas
une rencontre

Inscrivez-vous
à notre liste
d'invitation

Encan
de timbres
le samedi
aux salons

Procurez-vous le nouveau livre
de l'Association

sur les grades des monnaies du Canada

Collectionnez les 4 jetons de commerce en bois 2016

Février

AvrilOctobreDécembre
















Articles - Timbres
Textes publiés dans le Bulletin de liaison de l'association concernant la collection des timbres et la philatélie
2003-01-01
Les vignettes de la SSJB [1]


Claude Bélanger

C’est avec grand plaisir que j’annonce la publication d’un album des Vignettes de la Société Saint-Jean-Baptiste, 1934-1967. Cet album est l’œuvre de Jean Lafontaine, directeur de notre Association, éditeur de notre Bulletin, philatéliste de longue date, spécialiste de l’émission canadienne des caricatures et des variétés sur les timbres canadiens.
Page couverture de l’album

La Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal a émis, de 1934 à 1967, des vignettes en forme de timbres. Après des débuts modestes, alors que la SSJB émettait un timbre par année, les émissions se multiplièrent (3-4 par année) à la fin des années trente et dans les années quarante — atteignant un maximum de 6 en 1941 en prévision du tricentenaire de la fondation de la ville de Montréal (1942). Par la suite, il y eut deux émissions annuelles, sauf en 1959 où il n’y en eut qu’une, en 1955-56 et 1960-1966 où il n’y en eut pas. De toute évidence, le vent de changement apporté par la Révolution tranquille avait balayé cette forme traditionnelle de propagande.

L’Album de vignettes de Jean Lafontaine

L’album qu’a construit Jean Lafontaine est présenté dans un cartable à trois anneaux (8½ X 11). À l’intérieur, on trouve, outre la page d’entrée et l’introduction, 29 pages où sont distribuées les vignettes selon un agencement qui nous donne pour chaque année une page, sauf pour 1938, 1941, 1942 et 1949 qui reçoivent deux pages. Chaque page est encadrée, avec une fleur de lys à chaque coin, et coiffée du titre de Vignettes de la Société Saint-Jean-Baptiste. À l’intérieur du cadre on trouve, en haut de la page, la date, l’identification du sujet de la vignette et un nombre de cadres (de 1-12 par pages) qui correspond aux vignettes et aux variétés de couleurs qui ont été émises au cours de l’année. Chaque timbre différent est illustré et chaque cadre indique la variété de couleur qui doit y être mise.
Exemple de page de l’album des vignettes

L’album de Jean Lafontaine nous fournit aussi cinq pages de papier quadrillé pour mettre nos variétés, ainsi qu’une feuille d’inventaire illustrée. Cette feuille d’inventaire, avec une petite photo pour chaque vignette, est une excellente initiative qui devrait être suivie par tous les éditeurs d’albums philatéliques.

Jean Lafontaine a bien varié la présentation de chaque page de façon à ce que l’ensemble soit plaisant à l’œil et ne devienne pas monotone. On a ici un album complet, construit avec soin et qui résistera longtemps puisque les pages sont cartonnées (67 lb) et le papier sans acide.

L’album (avec cartable) est offert à $25.00, somme fort modique qui incorpore, en plus, une contribution au soutient de l’ANPB. On peut se procurer les pages seules pour $19.00 et un paquet de 15 pages supplémentaires pour $7.00. Lafontaine nous promet prochainement la publication de pages spéciales pour les paires se-tenant et les blocs de centre des feuilles.

La collection des timbres de la SSJB

Bien que le nombre de vignettes (66) et de timbres différents (165) à rassembler ne soit pas considérable, la collection des timbres de la SSJB présente tout de même un certain défi, surtout si on ajoute les variétés de paires et de blocs dont il sera question plus bas. J’estime qu’on devrait être capable de se procurer les différents timbres pour un prix qui s’échelonne de $0.50 à $5.00 pièce. Je serais surpris qu’il faille débourser plus de $200-$250 pour réunir une collection de base des 165 variétés. Quelques marchands de notre association (dont moi-même) en ont plusieurs de disponible. Jean Lafontaine en offre aussi à son magasin sur le web. Néanmoins, ce n’est pas une collection qu’on finira en quelques semaines. Il faudra s’armer de patience.

Une collection où on peut se spécialiser

La collection des vignettes de la SSJB permet aussi une spécialisation assez intéressante. Il y a d’abord la collection des erreurs. Si Poste Canada produit des timbres sur lesquels il y a fréquemment des erreurs, malgré leur personnel compétent et le soin qu’ils prennent pour maintenir un haut niveau de qualité dans la production, il est inévitable qu’une organisation artisanale, telle la SSJB, produira souvent des feuilles avec erreurs. En examinant attentivement mes exemplaires, j’ai trouvé des erreurs majeures de perforations.

J’illustre, ici, une bande de trois avec perforation partielle et une autre sans perforation entre deux timbres.
Bandes de 3 vignettes, l’une partiellement perforée et l’autre non perforée entre le premier et le deuxième timbre.

Je possède une autre feuille où certaines des vignettes n’ont que 13½mm de largeur tandis que d’autres ont plus de 33mm!

Outre les différents types d’erreurs, on trouvera aussi des variétés; certaines pourraient même être constantes. J’illustre ci-contre une paire du timbre de Salaberry dont l’exemplaire de gauche montre un beigne dans la partie supérieure. Vous trouverez sûrement des choses semblables sur les vôtres.
«Beignet» près de la tête de Salaberry.

Néanmoins, la spécialisation la plus intéressante sera celle dont l’origine est la disposition des vignettes sur les feuilles. Si j’en juge par les feuilles complètes que je possède, la SSJB a produit différents types de feuilles. Nous pouvons trouver les catégories suivantes (information sujette à révision quand un plus grand nombre de feuilles sera examiné) :

· Des feuilles avec une seule vignette et une seule couleur. Ce sont les moins intéressantes puisqu’elles ne nous donnent pas de variétés.
· Des feuilles avec une seule vignette mais deux couleurs. Dans ce cas, les paires se-tenant seront recherchées.
· Des feuilles d’une même couleur mais avec deux vignettes différentes. Dans ce cas, on recherchera aussi les paires se-tenant.
· Des feuilles d’une même couleur mais avec trois vignettes différentes. Dans ce cas, il faudra une bande de six se-tenant pour avoir les trois variétés. Ces mêmes feuilles nous donneraient aussi deux paires se-tenant.
· Des feuilles où on a deux vignettes différentes et deux couleurs différentes pour chaque vignette. Dans ce cas, en plus de quatre paires différentes se-tenant, on obtiendra aussi un bloc du centre de la feuille où les quatre variétés se trouvent. J’estime que ces blocs du centre seront aussi rares que les blocs du centre des timbres de Noël du Canada de 1970 (522i et 525i). Évidemment, l’illustration du bloc, en noir et blanc, ne montre pas bien les quatre timbres différents. Ceux qui reçoivent le Bulletin par internet apprécierons mieux cette variété du bloc central. [voir photo à la page suivante]

Il y a sûrement d’autres possibilités que nous découvrirons éventuellement. J’ajoute que chaque feuille nous donne aussi dans le bas de la feuille, à droite, la signature du Président-général et à gauche la date de production de la feuille par lithographie. Cela nous donnerait deux blocs de six timbres (ou huit) à collectionner; ces blocs serait l’équivalent des blocs de planche que l’on trouve sur les feuilles philatéliques canadiennes.
Exemples de blocs provenant d’une feuille contenant trois vignettes, respectivement en blocs de 30, 40 et 30 chacunes. Ici, Cavelier de La Salle se retrouve au milieu de la feuille.

Les timbres de la SSJB : facture et tirage

On trouve souvent le nom du concepteur sur le timbre. Les noms d’Émile Gauthier, Louis-Joseph Dubois, Maurice Raymond, Rodolphe Vincent reviennent le plus souvent. Ce sont des personnalités assez bien connues dans le monde des beaux-arts québécois (je renvoie les lecteurs à l’article de Jean-Charles Morin paru dans le Bulletin de décembre 2001). Il est évident que certaines émissions sont mieux réussies que d’autres : celles de 1937 sur les patriotes sont assez bien faites, Dollard (1944) a été choyé. Il y a une nette détérioration dans les émissions de 1949-1950 et de 1957-58. L’émission d’Alphonse Desjardins, d’une couleur et d’un dessin atroces, ne flatte certainement pas celui qu’elle veut honorer. L’ensemble est néanmoins attrayant, bien que les timbres soient tous monochromes. On utilisait le procédé de reproduction lithographique pour produire des feuilles avec cent timbres. Dans certains cas, on trouve 2-3 vignettes différentes par feuilles. Une autre possibilité est de trouver le même timbre en deux couleurs différentes sur la même feuille. Selon les meilleures informations disponibles à date, les tirages semblent avoir oscillé entre 100,000 et quelques centaines de mille par variante-couleur du timbre.

Conclusion

Somme toute, l’excellente initiative de Jean Lafontaine nous ouvre des perspectives intéressantes de collection. Des heures agréables pourront être passées à rechercher les vignettes et les variétés, sans avoir à défoncer son budget. Ces recherches nous permettront d’acquérir des connaissances plus avancées des grands personnages de notre histoire et de répandre autour de nous le respect pour notre patrimoine collectif.
Magnifique bloc de centre montrant 2 vignettes de deux couleurs différentes. Voir le schéma plus bas.

Schéma de la disposition des deux vignettes. La première moitié de la feuille montre la vignette de Bourassa; le bloc de 25 de gauche est en brun et celui de droite en vert. Les couleurs sont inversées pour la deuxième moitié de la feuille montrant l’Université Laval.


N.D.L.R.: Dans le prochain numéro, Claude Bélanger donnera des détails sur l’historique des vignettes.
: .... 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 .... :


Session
courriel :
Mot de passe :
Mot de passe oublié
Inscrivez-vous
C'est gratuit. Inscrivez-vous pour recevoir des invitations par courriel.
Encore mieux : devenez membre.
À venir...

15 décembre 2019 - Rencontre des collectionneurs à l'École secondaire de Mortagne< ...


25 et 26 janvier 2020 - Salon Timbres et MonnaiesMC samedi et dimanche à l'& ...


Voir la liste complète
Cartes routières
Cliquez sur l'image pour accéder aux cartes routières.
Plan de salle
Consultez le plan de la salle de l'école secondaire De Mortagne avec la liste des participants
Voir le plan

©2019 Association des numismates et des philatélistes de Boucherville inc.
Flag Counter