Nouveautés

Voici le «Guide des grades des monnaies du Canada» édité par l'Association des numismates et des philatélistes de Boucherville inc. Auteur : André Langlois


Nos revues
Lisez nos nouvelles revues gratuites sur la philatélie et la numismatique



Prenez votre
abonnement
pour 5 ans

55$

Notre mémoire collective

Consultez
les archives
de nos Bulletins

Ne manquez pas
une rencontre

Inscrivez-vous
à notre liste
d'invitation

Encan
de timbres
le samedi
aux salons

Procurez-vous le nouveau livre
de l'Association

sur les grades des monnaies du Canada

Collectionnez les 4 jetons de commerce en bois 2016

Février

AvrilOctobreDécembre
















Articles - Général
Textes publiés dans le Bulletin de liaison de l'association d'intérêt général
2003-08-01
Le grade élastique


Jean Lafontaine

J’ai déjà présenté, il y a quelques temps, un logiciel d’évaluation du grade des timbres faite par l’ordinateur. Son utilisation est intéressante en ce sens qu’elle permet à l’oeil un apprentissage de l’évaluation de la gradation plus précise. Des timbres souvent annoncés comme Very Fine deviennent soudain Fine ou F-VF à un examen attentif, même sans l’ordinateur.

J’ai eu l’occasion de discuter ce point avec des collèques, tant philatélistes que numismates. Tous étaient d’accord pour appliquer ce principe aux timbres et monnaies relativement modernes. Toutefois, un commentaire, repris par plusieurs, m’a à tout le moins étonné, pour ne pas dire agacé.

Les pièces de monnaies ou les timbres de l’époque de la reine Victoria sont excessivement rares dans des conditions Very Fine et commanderaient un assouplissement de l’évaluation. Ainsi, un timbre de cette époque très mal centré, mais avec une des marges plus grande que la normale pourrait se voir attribuer une cote plus élevée que ne le ferait l’application stricte des règles de classification.

C’est là que j’accroche un peu.

Les catalogues, tant de timbres que de monnaies, accordent déjà des prix beaucoup plus élevés pour les belles pièces anciennes. Ainsi, un timbre Very Good valant 100$ atteindrait entre 400$ et 600$ s’il était Very Fine.  Le catalogue Unitrade mentionne aussi qu’un timbre de l’époque victorienne dans une condition Extra Fine ou Superb vaudrait beaucoup plus que la cote VF. Pour les pièces de monnaies, les écarts peuvent être encore plus grands.

Dans ce cas, pourquoi tirer l’élastique?

Il est vrai que l’écart d’évaluation entre un VG à 100$ et un Fine à 200$ est mince en critères, mais forte en argent. D’où, peut-être, une certaine invitation à trouver des qualités qui aideraient à franchir la barrière.

Dans des circonstances semblables, je trouve, pour l’avoir expérimenté, très désolant d’appliquer les critères d’évaluation à la lettre. C’est comme refuser de vendre un peu plus cher. On le regarde encore et on se dit «il n’est pas si pire...». Mais la raison commande d’éviter autant que possible tout autre critère subjectif qui viendrait fausser l’évaluation finale.

Quand on en trouvera un vrai beau, là ce sera le temps de demander un prix plus élevé.
: .... 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 :


Session
courriel :
Mot de passe :
Mot de passe oublié
Inscrivez-vous
C'est gratuit. Inscrivez-vous pour recevoir des invitations par courriel.
Encore mieux : devenez membre.
À venir...

8 et 9 décembre 2018  - Salon Timbres et MonnaiesMC samedi et dimanche à ...


26 et 27 janvier 2019  - Salon Timbres et MonnaiesMC samedi et dimanche à l'Voir la liste complète

Cartes routières
Cliquez sur l'image pour accéder aux cartes routières.
Plan de salle
Consultez le plan de la salle de l'école secondaire De Mortagne avec la liste des participants
Voir le plan

©2018 Association des numismates et des philatélistes de Boucherville inc.
Flag Counter