Nouveautés

Voici le «Guide des grades des monnaies du Canada» édité par l'Association des numismates et des philatélistes de Boucherville inc. Auteur : André Langlois


Nos revues
Lisez nos nouvelles revues gratuites sur la philatélie et la numismatique



Articles - Monnaies
Textes publiés dans le Bulletin de liaison de l'association concernant la collection de la monnaie et la numismatique
2003-09-01
Les frappes


Marc Pelletier

Sous le titre “ Le grade élastique ”, Jean Lafontaine nous faisait part le mois dernier de son étonnement, face à la tentation qui frappe plusieurs personnes lors de la classification de leurs monnaies ou de leurs timbres. Loin de contester les propos de Jean qui me semblent d’une constante actualité, il me semble pertinent d’ajouter mon grain de sel en ce qui concerne les monnaies.

Les collectionneurs et les vendeurs de monnaies canadiennes n’ont pas beaucoup d’excuses pour se “ tromper ” de grade : d’une part, toutes les pièces du Canada, incluant celles frappées sous le règne de la reine Victoria, ont été frappées avec des presses modernes et d’autre part, les documents disponibles pour faciliter la gradation des pièces ne manquent pas. À cet effet, le Cours par correspondance de l’A.C.N. présente un chapitre qui traite de la classification des pièces, tout comme le volume intitulé La Monnaie Canadienne de M. Yvon Marquis. De plus, je vous recommande le Standard Grading Guide for Canadian and Colonial Decimal Coins, produit et publié par James E. Charlton et Robert C. Willey : ce livre généreusement illustré traite, comme son titre l’indique, uniquement de la classification des pièces.

Mais comment un collectionneur de monnaies mondiales peut-il s’y retrouver concernant la gradation des pièces ? D’une part, il faut définir la méthode utilisée pour fabriquer la pièce et ensuite retenir les repères fiables pour déterminer le grade réel de cette pièce.
Frappe : presse moderne, Maroc, AH1320 (1902)
10 mazounas, cuivre, atelier Berlin

Pour les pièces produites avec une presse moderne ( début de 1800 en Europe ), les principes de classification pour fixer le grade demeurent les mêmes que ceux qui sont appliquées pour les monnaies canadiennes.

Si la pièce a été frappées au balancier, méthode qui fut utilisée de 1650 à 1800 en Europe et jusqu’en 1900 par certains pays d’Afrique, la qualité de frappe peut être légèrement inférieure à celle des presses modernes. La grande différence se situe toutefois au niveau de la cadence de frappe qui passa de trente pièces à la minute avec le balancier à huit cent pièces à la minute avec les presses actuelles.
Balancier «Delaunay» à la Monnaie de Paris

Utilisée depuis les origines de la monnaie jusqu’en 1800, même jusqu’en 1875 dans certains pays, la frappe au marteau fut la première technique utilisée pour la fabrication des monnaies. Cette technique est totalement manuelle, et conséquemment “ artisanale ” ; elle nous permet de constater de fréquentes imperfections de frappe sur les monnaies. Pour juger de l’état de conservation de la pièce et dans le but de déterminer un grade adéquat, il faut examiner attentivement la partie la mieux frappée sur la pièce.
Frappe au balancier, Maroc, AH1320 (1902)
10 mazounas, cuivre, atelier Fez

Finalement, ce survol des méthodes de fabrication ne serait pas complet si j’omettais de faire mention des pièces de bronze, coulées dans des moules : cette méthode fut longtemps utilisée dans plusieurs pays asiatiques ainsi qu’au Maroc de 1793 à 1893 ( AH1208 à 1311 ). Compte tenu que les pièces coulées présentent souvent une définition imparfaite des chiffres ou des lettres, comme on peut le voir sur la reproduction ci-jointe, seul l’état de la cassure, réalisée lors de la séparation des pièces, permet de juger adéquatement de leur état de conservation.
Frappe au marteau

Comme on vient de le voir, le grade que l’on accorde à une pièce doit tenir compte à la fois du type de fabrication utilisé ainsi que des repères bien précis qu’il faut observer attentivement sur cette pièce. De plus, l’intégrité et la rigueur de celui ou celle qui grade une pièce doivent être constamment au rendez-vous, car c’est principalement sur cette constance que se crée la réputation de la personne concernée et je dirais même celle de notre loisir.
Frappe au marteau, Maroc, AH1187 (1773)
1 dirham, argent, sans atelier

Bronze coulé dans un moule, pièces avant séparation
Maroc, 1 Fels AH1261 (1845)

Bronze coulé, pièce sans date, sans atelier
Maroc, 4 Fels AH1206-1238 (1792-1822)
: .... 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 36 | 37 | 38 .... :


Session
courriel :
Mot de passe :
Mot de passe oublié
Inscrivez-vous
C'est gratuit. Inscrivez-vous pour recevoir des invitations par courriel.
Encore mieux : devenez membre.
À venir...

17 et 18 septembre 2022 - Salon Timbres et MonnaiesMC samedi e ...


23 octobre 2022 - Rencontre des collectionneurs à l'École secondaire de Mortagne, 955 boul. de Montarville, Bouchervill ...


Voir la liste complète
Cartes routières
Cliquez sur l'image pour accéder aux cartes routières.
Plan de salle
Consultez le plan de la salle de l'école secondaire De Mortagne avec la liste des participants
Voir le plan

copyright©2022 Association des numismates et des philatélistes de Boucherville inc.
Flag Counter